Index égalité professionnelle

Compagnie du Mont-Blanc

Index Egalité professionnelle

Les entreprises d’au moins 50 salariés doivent chaque année, avant le 1er mars, calculer et publier leur index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, ainsi que la note obtenue à chacun des critères le composant.

Cet index a été conçu comme un outil simple et pratique pour faire progresser l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de l’entreprise. Il mesure les écarts de rémunération et de situation. Il met en évidence les points de progression sur lesquels agir quand des disparités sont observées et injustifiées.

Index de l’année civile 2021 : 77

Index de l’année civile 2020 : 76

Index de l’année civile 2019 : 76

Index de l’année civile 2018 : 79

Pour calculer cet index qui se note sur 100 points, cinq critères sont pris en compte par le Ministère du Travail :

  • Les écarts de rémunération entre femmes et hommes.
  • L’écart de taux d’augmentations individuelles.
  • L’écart de taux de promotion.
  • Le nombre de femmes augmentées au retour d’un congé maternité.
  • Le nombre de femmes parmi les 10 plus hauts salaires.

Objectifs de progression :

  • Ecart de rémunération

Objectif de progression : renforcer le suivi des fonctions à dominante technique ou managériale en sous-représentation féminine ou masculine, en augmentant de 1% par an sur trois années le nombre de salarié.es sous représenté.es (après évaluation des compétences au regard des attendus pour le poste proposé), pour favoriser leur accession à des emplois plus qualifiés.

  • Ecart sur les augmentations

Objectif de progression : le ratio femmes promues / nombre de femmes dans l’entreprise soit a minima à échéance trois ans, par catégorie, le même que celui hommes promus/ nombre d’hommes dans l’entreprise.

  •  Ecart « 10 plus hautes rémunérations »

Objectifs de progression :

Augmenter à échéance 5 ans, par des actions de formation adaptées et du coaching, la représentation des femmes dans le vivier du top management.

Analyser annuellement le positionnement des femmes au-delà des 10 plus hautes rémunérations, notamment afin de déterminer les actions correctrices à mettre en œuvre : plan de carrière, recrutement externe, revalorisation salariale, coaching..

 

L’index publié par la Compagnie du Mont-Blanc, communiqué et commenté au Comité Economique et Social, et transmis à l’inspection du travail, donne pour l’exercice civil 2021 un score de 77/100 se répartissant comme suit :

  • Indicateur 1, écart de rémunération F/H : 37/40
  • Indicateur 2, répartition F/H des augmentations salariales : 5/20
  • Indicateur 3, répartition F/H des promotions : 15/15
  • Indicateur 4, nombre de femmes augmentées au retour du retour de congé maternité/adoption: 15/15
  • Indicateur 5, nombre de femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations : 5/10

Nous sommes convaincus que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes constitue un atout pour le dynamisme social de l’entreprise. La fixation d’objectifs de progression, prenant en compte l’inclusion et la mixité sont des enjeux majeurs pour la Compagnie du Mont-Blanc ; les femmes et les hommes étant au cœur de la création de valeur.